Menu Fermer

Un collège lycée différent

L’école de nos rêves, une vraie école de la confiance

“La curiosité naturelle à l’homme lui inspire l’envie d’apprendre. “
Jean-Jacques Rousseau; Les confessions (1765-1770)

Cela fait maintenant plusieurs années que nous, parents et éducateurs de la Vallée de la Drôme, souhaitons pouvoir offrir à nos adolescents un autre horizon pour la période collège/lycée.

Nous voulons poursuivre le travail d’éducation à la citoyenneté et à l’environnement commencé dans les écoles à pédagogies actives de la vallée, qu’elles soient publiques ou privées, ou dans nos familles.

Et surtout, nous voulons faire confiance à nos ados ; nous sommes convaincus que l’élan d’apprendre est un élan naturel qui découle de la liberté : d’être soi, de choisir ses activités, d’évoluer à son rythme, de se tromper.

Notre approche

Notre approche pédagogique se décline en trois volets :

Dans les apprentissages

Liberté, autonomie et responsabilité

Dans le vivre ensemble

Autogestion, inclusion, égalité entre tous et coopération

Avec l’environnement

Soin de l’environnement et connexion à la nature


Les apprentissages

“Je choisis ce que je fais de mon temps, quoi apprendre, quand l’apprendre et comment l’apprendre”

Les jeunes sont maîtres de leur temps, de leurs activités et de leurs apprentissages. Ils décident d’assister ou non aux cours qui sont offerts.

Une part importante de la proposition pédagogique est liée au savoir-faire et au savoir-être.

Les jeunes évoluent sous le regard bienveillant de référent-e-s adultes qui les accompagnent si besoin dans l’acquisition de leur autonomie.

Notre pédagogie s’inspire principalement des écoles expérimentales françaises (Lycée autogéré de Paris, Lycée expérimental de Saint-Nazaire), de Summerhill (Grande-Bretagne), et de Sudbury Valley (Etats-Unis), mais aussi de la philosophie et des outils des pédagogies actives portées notamment par Célestin Freinet et Maria Montessori.

En savoir plus…

“Apprendre sans désir, c’est désapprendre à désirer.”
Raoul Vaneigem ; L’avertissement aux écoliers et lycéens (1995)

Bien vivre ensemble

“Avec les autres jeunes et les adultes, nous organisons tous ensemble la vie à L’Archipel.”

L’apprentissage du bien vivre ensemble fait partie intégrante de notre pédagogie.

A travers l’Assemblée citoyenne, nous mettons en place des outils de démocratie directe pour la gestion du quotidien, dans laquelle tous les citoyens jeunes et adultes sont sur un pied d’égalité.

Chacun assume les conséquences de ses actions, et il n’y a ni punition, ni récompense.

Le multi-âges est la norme, et la coopération est encouragée plutôt que la compétition.

Pour favoriser des relations et des échanges authentiques et bienveillants, nous avons fait le choix d’utiliser les outils de la Communication NonViolente (Marshall Rosenberg) et les Cercles Restauratifs (Dominic Barter). Ils serviront de référentiel commun pour la gestion des conflits.

En savoir plus…

Ancrés dans notre environnement

“A L’Archipel, je m’efforce de contribuer à préserver la planète et de me relier à tout ce qui est Vivant en moi et autour de moi.”

Nous pensons qu’il est indispensable de transmettre aux jeunes l’envie de prendre soin de leur environnement, et important de leur permettre de créer ou de conserver leur connexion à la nature.

Chaque décision à L’Archipel est évaluée à l’aune de son impact sur l’environnement. Nous mettons en place des immersions en forêt régulières pour les jeunes qui le souhaitent. 

En savoir plus…

Une école pour tous

“A L’Archipel, chacun doit pouvoir venir si ça lui tient à cœur, et chacun peut venir comme il est. J’accueille les autres comme ils sont, et je suis accueilli-e comme je suis.”

L’établissement se veut inclusif et donc ouvert aux jeunes à besoins particuliers, qu’ils présentent des troubles dys- ou de l’attention, qu’ils soient en phobie scolaire, à haut potentiel intellectuel, porteurs de handicap ou simplement différents, s’ils sont en capacité et ont l’envie de contribuer à la dynamique de groupe.

De même l’accessibilité financière est importante pour nous, et les tarifs sont échelonnés en fonction des revenus des familles.
A terme, un fonds de solidarité sera créé pour que nous puissions accueillir des jeunes issus de familles démunies.